Immobilier

La photographie : l’élément de base de la visite virtuelle

2 Mins read

La visite des lieux par les éventuels acheteurs/locataires est une étape incontournable lors d’une vente ou d’une location immobilière. Depuis quelques années, les visites virtuelles font partie des alternatives proposées par les agences immobilières à leurs clients. Leur création requiert toutefois une maîtrise parfaite des techniques de photographie et de post-production.

Les visites virtuelles ont la cote

Les visites virtuelles constituent aujourd’hui des moyens de partir à la découverte de plusieurs lieux, sans avoir à s’y déplacer. Dans le secteur immobilier, elles rendaient aussi de précieux services aux candidats à l’achat ou à la location d’un logement ou d’un bâtiment. Avec les mesures prises par les autorités pour contrôler la propagation du coronavirus au cours des deux dernières années, elles ont été démocratisées. Elles permettent aussi de rendre compte de l’avancement des chantiers de construction, de rénovation, etc.

Faire de bonnes photos est essentiel pour réussir la création d’une visite virtuelle

La visite virtuelle doit être aussi réaliste que possible. Lors de sa création, maîtriser les techniques de photographie est essentiel afin de réussir les photos. Parmi les règles de base pour ce faire, il faut :

  • Bien régler l’appareil

Les différents réglages de l’appareil sont la base de la réussite des photos. Le réglage de la rotule panoramique sera par exemple primordial pour éviter les erreurs de parallaxe et d’alignement. Pouvant apparaître comme des détails, les conséquences de ces mauvais ajustements de l’appareil porteront atteinte à la qualité de la visite, notamment au niveau des raccords des photos lors de la post-production, et à celle de l’immersion des « visiteurs ».

  • Gérer la luminosité

La gestion de la luminosité garantit également la qualité des photos. Faire des photos en intérieur n’est en effet pas toujours évident lorsque la lumière qui vient de l’extérieur est trop ou pas assez puissante. Dans la mesure du possible, le réglage pour les extérieurs est à éviter : les zones d’ombre ou peu éclairées dans la pièce seront plus ou moins noires. Pour une visite virtuelle destinée à une vente immobilière, le réglage pour les zones sombres du volume est à privilégier.

Si le responsable de la post-production est compétent, ne faire aucun réglage peut aussi être intéressant. Quant à l’usage de sources lumineuses artificielles, il peut être utile pour combiner plusieurs photos en une seule et obtenir une image finale avec une parfaite gestion de la lumière.

Il est préférable de faire appel à un prestataire en conception de visite virtuelle spécialisé pour réussir sa création et obtenir les différents effets souhaités sur les visiteurs. Le choix du professionnel est ainsi à faire avec soin pour éviter les déconvenues.