Divers

Les atouts du Jambon de Bayonne

2 Mins read

Chaque région de la France a sa spécialité en matière de charcuterie. Le jambon de Bayonne fait la fierté des pays du bassin de l’Adour et sa dégustation attire des millions de touristes, chaque année. Comment est préparée cette spécialité culinaire et qu’a-t-elle de si particulier pour bénéficier du label IGP de l’Union Européenne ?

Comment est née cette spécialité française ?

Il s’agit d’une charcuterie originaire du bassin de l’Adour, dans le Sud-Ouest de la France. D’après une vieille histoire de la région, le jambon a été découvert par hasard lorsque des chasseurs de Bayonne ont retrouvé un sanglier parfaitement conservé dans une source salée qui s’est asséchée. Ils ont gouté à la viande et l’ont trouvé savoureux. C’est ainsi que l’idée de conserver la viande de chasse au sel est née et que la façon de faire s’est transmise de génération en génération. Aujourd’hui, la fabrication de ce jambon s’est beaucoup développée et elle est régie par le label européen IGP ou indication géographique protégée.

Seuls les producteurs disposant de ce label sont autorisés à fabriquer et commercialiser le jambon de Bayonne. Les méthodes traditionnelles de fabrication de la charcuterie n’ont pas changé depuis le XIIe siècle où l’on salait les viandes crues durant l’hiver. Les cochons sont achetés dans la région de l’Adour et les viandes sont préparées dans les locaux. Le savoir-faire reste le même puisqu’il consiste à frotter à la main le jambon avec du sel provenant du bassin de l’Adour. Un temps de repos est respecté et chaque produit passe par l’étape du sondage avant d’être commercialisé.

Pourquoi en acheter ?

L’appellation jambon de Bayonne est une garantie de qualité en matière de jambon parce que cette charcuterie bénéficie du label IGP. La provenance des viandes ainsi que le processus de fabrication ne posent pas de doute. Les plus prudents en matière d’alimentation peuvent entièrement se fier à cette spécialité française de renommée internationale, dont les 100 g apportent environ 240 kcal à l’organisme. La charcuterie se mange aussi bien crue que cuite. Pour satisfaire toutes les préférences, elle existe en désossée et en entier avec os.

Ce produit a déjà remporté plusieurs concours agricoles. Vous pouvez le conserver plusieurs mois à condition de respecter certaines règles de conservation de la charcuterie, comme la non-utilisation du plastique pour le rangement. Pour que le produit tienne plusieurs semaines, enveloppez-le simplement d’un linge sec. La règle d’or est de ne jamais découper plus de tranches que ce qui va être consommé.